TP-Link M7650 routeur 4G Catégorie 11 test complet

Nous avons en test le routeur MiFi 4G-LTE M7650 de TP-LINK™.

TP-LINK est un constructeur connu d’équipements réseau, télécoms et de smartphone via sa marque Neffos , qui fournit les entreprises, les opérateurs télécoms et le grand public.

Concernant notre domaine privilégié que constitue la 4G grand-public, nos lecteurs connaissent tous le célèbre TP-Link Archer MR200, routeur fixe 4G – WiFi – LAN, dont la simplicité de mise en œuvre a fait son succès.

 

Présentation

Déballage

Démarrage

Menu-WEB

tpMiFi

Performance

Conclusion

 

Présentation

 

Le routeur MiFi TP-LINK M7650 est un des derniers routeurs mobile 4G sortis en 2017. C’est un routeur mobile 4G-LTE de catégorie 11, il propose donc un débit descendant pouvant monter jusqu’à 600 Mbps (sous réserve de fourniture par l’opérateur) et un débit montant de 50 Mbps maximum.

Les bandes de fréquences couvertes par le routeur dans cette version sont :FDD-LTE: B1/B3/B7/B8/B20(2100/1800/2600/900/800MHz).

 

 

Il propose une connexion WiFi 802.11a/b/g/n/ac 2.4 GHz ou 5 GHz jusqu’à 867 Mbps et 32 appareils connectés simultanément.

Un port interne pour carte MicroSD est présent et supporte jusqu’à 32 Go.

La batterie de 3000 mAh amovible propose une autonomie de 15 heures au maximum.

 

Déballage

 

 

Le M7650 est livré avec sa batterie amovible, sa documentation, un câble USB vers micro-USB et un adaptateur nano-sim vers micro-sim, chose assez rare chez les fabricants pour être signalée.

 

 

Parmi les documents livrés, Le Guide d’installation rapide est multilingue dont le Français.

 

 

Le M7650 est un routeur mobile de petite taille, dans la norme de ce qui se fait habituellement, soit 106 × 66 × 16mm pour un poids de 140 grammes en ordre de marche. Il peut donc très facilement se placer dans une poche ou un sac.

 

Coté batterie, une Li-Polymer de 3000 mAh amovible est proposée. Elle offre une autonomie théorique constructeur de 15Heures.

 

Après retrait du capot arrière, on découvre l’intérieur du routeur. on y trouve les classiques emplacements pour la carte SIM, une carte micro-SD pour le stockage de données et bien entendu la batterie qui vient se loger dans l’emplacement.

Il n’y a pas de difficultés particulières à l’insertion des cartes par soulèvement des capots métalliques. 

 

Sous le capot arrière se trouve une étiquette indiquant le SSID et le mot de passe par défaut du wifi pour le routeur.

 

Pour terminer, la partie inférieure recèle le classique port micro-USB destiné à la recharge de l’appareil via un port d’ordinateur ou chargeur compatible (5v), mais ce port permet également d’utiliser le routeur comme modem 4G sur un ordinateur.

 

 

 

Démarrage

Le pilotage du M7650 s’effectue au moyen des 2 boutons situés de part et d’autre de l’écran.

Le bouton droit permet l’allumage et l’extinction de l’appareil, mais également la manipulation des menus.

Le bouton gauche permet la navigation au sein des menus et l’allumage de l’écran.

 

Nous avons été agréablement surpris par la vitesse de démarrage du routeur, en effet, l’appareil est allumé et les menus accessibles en 19 secondes, puis le point d’accès WiFi est visible en 23 secondes, c’est tout à fait performant. La connexion 4G a, elle, été disponible en 43 secondes mais ce délai est lié également à la cellule opérateur.

Une fois le routeur démarré, vous allez pouvoir procéder aux paramétrages de l’appareil, notamment la connexion à votre liaison 4G (3G) qui peut nécessiter la saisie du code PIN  selon la configuration de votre carte SIM.

C’est en fait le seul paramètre qui est indispensable pour démarrer, car si le code SIM n’est pas demandé* (configuration préférable si votre routeur n’est pas vulnérable), le routeur disposant de l’essentiel des données de points d’accès de nos opérateurs (APN) se connectera sans autre besoin supplémentaire à votre réseau cellulaire. 

*Nous vous conseillons de désactiver la demande de code PIN de votre carte SIM à partir de votre smartphone afin de faciliter la configuration du routeur, avant d’insérer cette dernière dans l’appareil, vous pourrez la réactiver via l’interface du routeur.

 

 

Affichage et menu internes

Le M7650 vous propose différents menu sur son afficheur couleur., le bouton gauche permet de sortir l’écran de sa veille.

 

Puissance du signal, WiFi actif, niveau de charge de la batterie, consommation de data et APN opérateur sont affichés par défaut.

Le cercle de couleur situé autour des données de data présente la consommation de données réalisée . Si vous avez défini un quota de consommation mensuel, le cercle de couleur présente un curseur de suivi de consommation par rapport à ce quota. Et par ailleurs, le chiffre de cette consommation est affiché dans le cercle. Le compteur situé en dessous indique la vitesse temps réel de download.

 

Un appui sur le bouton gauche vous affiche l’entrée des menus.

Chaque pression supplémentaire vous affiche le menu principal suivant.

 

Menu Informations sur le routeur, ou l’on trouve essentiellement le SSID et le mot de passe du WiFi.

Notez que le mot de passe peut ne pas être affiché via une option du menu WEB.

 

Le menu Power saving qui permet d’activer ou désactiver l’économie de la batterie

Le menu WPS pour le Wifi

 

Le menu WiFi qui permet de choisir la bande WiFi à utiliser, 2.4 ou 5 GHz.

Le menu Network mode qui permet de choisir le mode de connexion au data.

 

 

Le menu data roaming permettant d’activer ou désactiver cette fonction.

 

 

Et enfin l’APP download qui vous donne accès au QR-code pour télécharger l’application Android ou IOS  tpMIFI®

 

 

L’accès à l’interface d’administration WEB se fait via un ordinateur soit connecté en Wifi soit connecté via le port USB.

Puisque l’on évoque la connexion en USB, précisons que le routeur est instantanément reconnu comme point d’accès mobile, que ce soit sous Linux ou sous Windows.

 

 

 

Connexion directe sous Linux Mint

 

Connexion directe sous Windows 10®

Pensez à cliquer sur les images pour les agrandir

 

Si vous vous connectez en Wifi, il vous suffit de sélectionner le SSID du routeur et de saisir le mot de passe (sous le capot du routeur ou dans le menu adéquat).

Cette opération peut être faites d’un ordinateur ou d’un smartphone via l’application tpMIFI.

Voici l’interface via un ordinateur sous W10, c’est celle qui vous donne accès à tous les paramètres.

 

Connectez-vous sur le routeur en saisissant l’URL  http://tplinkmifi.net  ou http://192.168.0.1

Vous arrivez sur la page d’accueil du routeur.

Saisissez le mot de passe par défaut (documentation).

 

Il vous sera demandé de procéder au changement du mot de passe, ce qui constitue une bonne mesure de sécurité.

Essayez de saisir un mot de passe renforcé (High)

 

Vous serez ensuite guidé par un assistant (Wizard) qui vous aidera à configurer les réglages principaux du routeur.

Le premier consiste à définir votre time zone (fuseau horaire)

 

Puis à régler votre APN opérateur. Notez que le routeur dispose des données des principaux opérateurs, nous n’avons pas eu de données à saisir dans cet exemple pour Free mobile.

 

Pour le WiFi, vous pouvez définir votre propre SSID et le mot de passe de connexion (fort si possible).

Enfin vous devez choisir la bande utilisée pour le WiFi, 2.4 ou 5 GHz (le M7650 ne gère pas les 2 simultanément). Notez que cette bande peut être changée “à la volée” via cet interface ou directement sur le routeur.

 

 

 

A l’issue du Wizard, votre routeur est opérationnel.

 

Bien entendu, des paramètres complémentaires peuvent alors être configurés et nous vous présentons l’essentiel des écrans.

 

La page “Status” vous présente l’état des principaux éléments du routeur.

 

 

Le menu SMS vous permet de gérer ces derniers, envoyer recevoir, du classique.

 

C’est dans le menu “Advanced” que l’on trouve les réglages plus détaillés.

Le premier écran concerne la connexion data, on y retrouve l’APN avec des interrupteurs permettant de couper le data ou le roaming.

Nous ne détaillerons pas tous les écrans, notez que le PIN management vous permet de gérer, activer ou désactiver la demande de code PIN.

 

 

Une fonction intéressante que l’on ne rencontre pas toujours, c’est l’ISP Update.

L’ISP Update c’est la possibilité de mettre à jour la base de données des APN des opérateurs dans le routeur. Une fonctionnalité qui permet à l’appareil de reconnaître l’ISP auquel il s’est connecté et de configurer l’APN automatiquement. Cette mise à jour s’effectue via un fichier fourni par TP-LINK et, est indépendante de la mise à jour du firmware. On connaît quelques lecteurs du site  qui aurait bien aimé avoir cette fonctionnalité sur leur équipement.

 

 

Le menu suivant concerne le WiFi, on y retrouve les paramètres principaux de la connexion, choix de la bande, choix du canal, choix de la sécurité et mot de passe. A noter également la possibilité d’afficher ou pas le mot de passe WiFi sur l’écran du routeur.

 

Au niveau sécurité, notez que seuls les mode WPA et WPA2 en PSK sont dispos, pas de WEP. Le black-listage par adresses @MAC est possible.

Coté NAT et forwarding, les fonctions sont complètes, y compris DMZ et transfert de ports (Attention  aux restrictions des adresses IPV4 partagées de votre opérateur le fameux RFC1918 qui ne peut être contourné que via une IP fixe et privée).

 

 

Gestion des ports entrants

 

La gestion DHCP pour les clients est complète, incluant la gestion des DNS pour ces derniers.

 

On trouve ensuite la gestion des volumes datas, avec la possibilité de définir des plafonds périodiques. Ces paramètres influent sur l’affichage du consommé et du restant disponible de l’écran principal du routeur.

 

 

Classiquement, vous pouvez partager les données stockées sur la carte SD placée dans le routeur, via WiFi ou éventuellement via USB.

Coté économie d’énergie (batterie), vous pouvez activer le mode, régler la puissance du signal WiFi (et donc sa portée) mais également définir le timeout d’arrêt du WiFi en cas d’inactivité.

 

 

Un truc sympa (ce n’est pas toujours le cas sur les routeurs), lorsque vous modifiez ces paramètres WiFi, seul le WiFi redémarre, pas le routeur complet. C’est donc rapide.

Pour terminer, le menu Device gère le système lui-même. on y trouve la gestion des firmwares, le reset usine, divers réglages d’administration, le journal système..

 

 

Le journal système avec ses réglages de niveau de détails.

 

Icônes dynamiques. Notez que les icônes situées en haut d’écran sont animées, lorsque vous passez le curseur de la souris dessus, vous obtenez des indications. D’autre part, si vous cliquez sur l’icône, vous serez directement dirigé vers l’écran concernant la nature de l’icône.

 

Si vous souhaitez manipuler virtuellement cette interface d’administration Rendez-vous ici

 

 

tpMiFi

 

tpMiFi™ est l’application smartphone disponible pour Android et IOS, qui vous permet d’administrer et surveiller votre routeur MiFi M7650. Vous pouvez l’installer à partir des App-stores respectif, ou en flashant le code présent dans le menu download-APP du routeur.

Nous vous présentons quelques fonctionnalités disponibles.

 

L’écran principal de présentation

 

Le tableau de bord de votre routeur vous indique toutes les informations principales, consommation data, niveau de la batterie, les utilisateurs connectés,les SMS en attente et le partage de données.

 

La barre de menu latéral

 

La liste des utilisateurs connectés

 

Les détails du WiFi, ainsi que le changement de bande WiFi, la possibilité de masquer le SSID et le mot de passe sur l’écran du routeur.

 

L’écran de gestion du réseau cellulaire

 

L’écran de réglage du data-plan

 

L’écran de gestion de la batterie, avec l’activation du power-saving, dont la gestion de la consommation WiFi.

 

Les infos techniques du routeur

 

 

 

Performance

 

Nous avons réalisé les tests de performances WiFi par mesure du signal, selon notre protocole habituel, à savoir un test en 2.4 GHz puis en 5 GHz, et pour chaque bande un test à 1 mètre du routeur et un test présentant un bureau dans un couloir à 10 mètres après un angle de mur en béton.

Nous testons plusieurs canaux pour s’affranchir le plus possible des interférences.

Des tests sont réalisés avec WiFi Analyser™ sur notre Android LG G4 de référence, puis avec inSSider™ sur PC portable W10 de dernière génération.

 

Test sous Android en 2.4GHz à 1 mètre

En occurrence, le signal est à -38dBm, ce qui est normal à cette distance.

 

Test sous Android en 5 GHz forcé en 802.11ac à 1 mètre.

Même si le signal reste fort, on distingue déjà l’écart entre les 2 fréquences.

 

Test sous Android en 2.4GHz à 10 mètres canal 11 L’affaiblissement du signal est certes important, mais reste correct.

 

Test sous Android en 5GHz forcé en 802.11ac à 10 mètres canal 44. La perte de signal est plus importante.

 

Les tests sous Windows 10

Test sous Windows™ 10 en 2.4GHz à 1 mètre

En occurrence, le signal est à -38dBm, ce qui est normal à cette distance (idem Android).

Test sous Windows 10 en 5 GHz forcé en 802.11ac à 1 mètre.

Même si le signal reste fort, on distingue déjà l’écart entre les 2 fréquences (idem Android).

Test sous Windows 10 en 2.4GHz à 10 mètres canal 11

L’affaiblissement du signal est certes important, mais reste correct, bien qu’un peu plus faible que sous Android.

Nous avons jonglé un peu avec les canaux du 2.4 GHz pour vérifier si l’on pouvait améliorer un peu le signal.

Ce test sous Windows 10 en 2.4GHz à 10 mètres ou nous avons utilisé le canal 1, montre une nette amélioration du signal.

 

Test sous Windows 10 en 5GHz forcé en 802.11ac à 10 mètres canal 44 (nous avons testé différents canaux sans résultats).

La perte de signal est plus importante, elle est proportionnelle à l’éloignement comme toujours en 5GHz.

Nous avons laissé la courbe de mesure entre les 1 mètre et les 10 mètres pour visualiser la perte, le signal est fortement dégradé.

 

Test 4G

Nous avons bien entendu réalisé un test de performance concernant la liaison 4G-LTE.

Nous rappelons à ce sujet le coté aléatoire de ce type de tests sur une antenne opérateur, dans la mesure ou le débit et les agrégations ne sont pas contrôlables à l’instant T de la mesure.

 

Le test Nperf™ mesuré ici a été réalisé en extérieur, le M7650 étant à environ 50 mètre à vue de l’antenne. La mesure est faite par liaison WiFi entre le mobile Android (LG G4) en liaison 5GHz (mode ac), et le routeur. situé à 1 mètre.

Le test effectué sur le réseau Free mobile donne des résultats plus que satisfaisant compte tenu du contexte.

 

 

 

Conclusion

Globalement, nous avons apprécié ce routeur mobile, qui est assez complet du point de vue logiciel, très réactif au niveau système. Nous avons également aimé quelques points du firmware, comme le reboot uniquement du WiFi, la vitesse de démarrage, la possibilité de masquer le mot de passe WiFi sur l’écran de l’engin.

Le routeur est léger et de taille raisonnable, la batterie est amovible.

Le M7650 ne propose pas de connecteurs d’antennes externes, c’est un moins pour une utilisation en fixe, mais pas en mobile, d’autant que la sensibilité des antennes internes sont bonnes.

Le M7650 est prêt pour l’agrégat en catégorie 11.

Pour rappel, la catégorie 11 (3GPP rel .12) permet un débit descendant de 600 Mbps en pointe et 50 Mbps en débit montant.

La catégorie 11 spécifie l’agrégat de 3 porteuses (256 QAM) en download pour une seule fréquence en upload. Le support MIMO 2X2 et 4X4 est possible.

Le signal WiFi est tout à fait correct, mais on note tout de même une petite faiblesse du signal 5 GHz à distance et à travers des angles en béton, mais est-ce l’utilisation ?

Voila pour cette présentation détaillée du routeur MiFi TP-Link M7650, dont nous espérons qu’elle vous aura donné le plus d’informations possibles.

 

Le tarif de ce routeur mobile en catégorie 11 est plutôt attractif puisqu’ l’on peut le trouver à moins de 140€  par exemple ici

 

 

Les plusLes moins
Catégorie 11Pas de bande 28
Firmware réactif et completPas de connecteurs antennes externes
Démarrage rapide et reboot séparé du WiFiWifi 5GHz n'aime pas les obstacles
Batterie amovible et bonne autonomie
Reconnu immédiatement sous Windows et linux
Bonnes performances globales
Garantie 3 ans

 

Nous vous proposons en téléchargement 2 documents en anglais diffusés par TP-LINK:

Le guide d’installation rapide

Le guide utilisateur

 

 

CARACTERISTIQUES MATERIELLES CONSTRUCTEUR ©TP-LINK
Interface 1 micro USB port for power supply
1 Micro SIM card slot
1 Micro SD card slot
Bouton Power On/Off,Menu
Alimentation Batterie rechargeable 3000 mAh
Antenne Antenne interne
Type de réseau FDD-LTE: B1/B3/B7/B8/B20(2100/1800/2600/900/800MHz)
TDD-LTE: B38/B40/B41 (2600/2300/2500MHz) 
DC-HSPA+/HSPA/UMTS: B1/B8(2100/900MHz) 
EDGE/GPRS/GSM: 850/900/1800/1900MHz
Débits de données Téléchargement max. : 600 Mbps*
Upload max. : 50 Mbps 
* Si réseau 4G catégorie 11 existant
Dimensions (LxPxH) 112.5*66.5*16 mm
Lecteur de carte MicroSD Jusqu’à 32 Go
Affichage sur écran 1.44 inch TFT
CARACTÉRISTIQUES WI-FI
Standards Wi-Fi IEEE 802.11a/b/g/n/ac 300 Mbps en 2.4 GHz ou 867 Mbps en 5 GHz
Fréquence 2.4 GHz & 5 GHz
Puissance de transmission <33dBm
Sécurité Wi-Fi Support WPA-PSK/WPA2-PSK, Wireless MAC Filtering
DHCP DHCP server, DHCP Client List
AUTRES
Certification CE, RoHS
Contenu de l’emballage Routeur mobile LTE-Advanced Wi-Fi M7650
Micro USB Cable
Nano to Micro SIM Card Adapter
Batterie 3000 mAh 
Quick Installation Guide
Système requis Windows 10/8/7/vista/XP, Mac OS, Android, iOS, Windows Phone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *