Corée du Nord les tablettes sont disons fermées

En Corée du nord, les autorités ont une vision un peu spéciale des tablettes.

Révélée au Chaos Communication Congress cette semaine, cette tablette fabriquée par le constructeur Chinois Hoozo, se surnomme Woolim et tourne sous Android.

 

Image: Joseph Cox/Motherboard

 

En fait elle est totalement verrouillée. Les composants permettant le Bluetooth et le Wi-fi ont été retirés par l’état.

Tous les fichiers contenus dans la tablette sont verrouillés et vous ne pourrez en ajouter, car tout fichier ouvert se voit contrôlé au niveau de sa signature numérique avant de pouvoir être accédé (grâce à la surcouche logicielle ajoutée par l’état).

Au sein de la tablette, on ne trouve que des textes de propagande pour le gouvernement, un guide qui permet de se connecter à la TV locale et à Internet, mais attention uniquement l’Internet national.

On trouve par ailleurs des applications de dictionnaires français, russe et chinois, un Angry birds et une application d’apprentissage pour les enfants.

 

Image: Joseph Cox/Motherboard

 

 Mais ce n’est pas tout, Woolim garde une trace permanente des onglets ouverts par les utilisateurs en prenant une capture d’écran, stockée sur l’appareil et qui ne peut pas être supprimée par l’utilisateur. Vous avez dit surveillance ??

Vendue en équivalent 160 à 200 €, ce qui correspond à une petite fortune pour un habitant de ce pays, elle n’est donc accessible qu’à des ressortissants fortunés.

 

Source motherboard.vice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *