G-tag Gigaset géolocalisation

Episode 2 géolocalisation.

Nous avons vu dans la première partie la mise en route de notre Tag et l’application de suivi. Nous avons évoqué l’utilisation lorsque nous sommes à portée Bluetooth, soit environ 10 mètres maximum.
Dans ce cadre d’utilisation, pas de soucis, votre smartphone et l’application G-tag analyse le signal Bluetooth reçu et en fonction de sa puissance, en déduit la distance approximative du Tag.
C’est une peu le principe du jeu cache-cache, tu es tiède, tu es chaud, tu es brulant.

Sauf que dans le cas présent, il n’y a pas de fonction “Tu es froid” !!!
En effet, dans ce cas, votre smartphone a perdu la trace Bluetooth du Tag et donc, il ne sait pas où il est.
Dans cette situation, l’application vous permet de configurer une alerte sonore et visuelle, pour vous indiquer que vous avez perdu le contact.

J’ai oublié mes clefs

Dans le cadre de cette utilisation en porte-clefs, tout va bien, lorsque vous sortez de chez vous, et dans le cas où vous avez oublié vos clefs (attention aux portes claquantes impossibles à ouvrir sans les clefs), vous êtes rapidement prévenu de votre oubli et vous ne quittez pas les lieux sans récupérer vos clefs.
Vous les avez égarées dans la maison, une partie de cache-cache vous permettra de les retrouver, à conditions qu’elles soient visibles, car ici, impossible de faire sonner ou bipper le Tag.

Mais où est ma valise ?

Un exemple évoqué par le fabricant, le tourniquet à valise des aéroports.
Vous mettez un Tag dans votre valise au départ, arrivé à l’aéroport, vous allez vous positionner devant le carrousel des bagages de votre vol, puis smartphone en main, vous attendez que votre application vous signale la proximité de votre valise, ponctuée éventuellement du signal sonore associé.

Vous ne devez jamais perdre de vue, que c’est votre smartphone qui assure le suivi de la position de votre Tag, au travers de sa fonction GPS intégrée et dans une moindre mesure via ses fonctions réseau GSM ou Wifi.
Le G-Tag ne dispose d’aucune de ces fonctions, il se contente de faire coucou au smartphone via sa fonction Bluetooth, et c’est bien l’application G-tag sur le smartphone qui analyse ces informations.
Et donc, les performances de l’application, la réactivité de celle-ci, la précision du positionnement, la puissance du signal Bluetooth et la survie de la batterie de votre téléphone sont toutes absolument liées à la qualité et aux performances de votre appareil (Bluetooth LE 4.0 indispensable).

J’ai perdu ma voiture

 

Là, le problème, c’est que vous risquez vraiment de la perdre.
On rentre ici dans la problématique de la localisation GPS.

En effet, ce dispositif ne passe pas son temps à relever la position, batteries obligent. Et donc, la précision du positionnement va s’en ressentir immédiatement.
L’application ne dispose pas vraiment de paramétrage en dehors de l’activation ou non des alarmes, et donc ne permet pas d’influer sur le GPS.
Pire, vous ne pouvez pas forcer facilement la localisation au moyen d’un bouton dans l’application, ce qui sous entends déjà de sortir votre smartphone, de lancer l’application et d’appuyer sous le bouton.

Ca manquerai d’ergonomie avouez-le.

Mais ce n’est pas tout, encore faut-il que votre smartphone soit en mesure de faire “un fix GPS” précis, ce qui n’est pas toujours le cas, lorsque par exemple vous êtes en intérieur à couvert, ou pire en sous-sol.

Exemple :
Vous vous garez dans la rue, avec votre Tag dans le véhicule, puis vous partez.
Le temps de détection GPS entre le moment ou vous quittez le véhicule et celui ou l’application réagit peut être important et jouer sur une distance non négligeable.
Et clairement là, la fonction cache-cache à 10 mètres ne vous servira à pas grand-chose dans la rue pour trouver votre voiture, ou alors essayez plutôt une bonne paire de lunettes.

Plus grave, vous roulez à bord de votre voiture, avec votre Tag dans la boite à gants et votre smartphone dans la poche.

Puis, en voyage dans une ville inconnue, vous descendez brusquement dans un parking public sous-terrain.
La, votre smartphone va perdre tout signal GPS, mais par contre, il ne perd pas le Tag en Bluetooth, puisque ce dernier est à proximité immédiate.

Vous sortez de votre véhicule et vous dirigez vers la sortie, le smartphone perd le Tag, mais ne dispose pas de la position GPS avant que vous ayez regagné l’extérieur.

Et encore, là, aucune garantie que l’application va réagir rapidement, c’est très aléatoire et vous n’êtes pas sur de bien retrouver le parking ou vous avez laissé votre voiture.
Autant utiliser une application smartphone spécialisée dans ce genre de besoin, à laquelle vous signalerez volontairement que vous quittez votre véhicule ou votre parking et qui s’assurera immédiatement de fixer la position GPS avec précision, pour vous guider à votre retour.

Nous avons testé dans la vraie vie, et une fois sortis du parking, nous avons donc utilisé la fonction dernière position connue, et avons constaté que celle-ci se trouve parfois à plus de 5 Km de la position.

GPS positionL’application G-tag utilise la position GPS pour afficher sur une map Google la position identifiée.

Conclusion

On le voit, la situation est loin d’être idéale et l’engin ne tient que partiellement ses promesses.
La fonction porte-clefs est exploitable, car elle permet vraiment de s’approcher du Tag, d’autant plus si le smartphone est performant. Dommage de ne pouvoir interagir avec le Tag pour le faire bipper par exemple.

C’est dans la fonction GPS et positionnement que l’on est encore loin du compte, car la position enregistrée n’est pas forcément celle du tag du fait des aléas de fonctionnement.
Alors, gadget inutile que ce G-tag ?

Disons que dans sa fonction de proximité, l’engin peut être une aide, dommage que l’on ne puisse le faire bipper à partir du smartphone et inversement.
Dans sa fonction localisation GPS c’est à revoir, car la fréquence du FIX GPS n’est pas réglable et reste souvent loin du compte.

Ceci dit, pour un budget de moins de 20€ c’est un objet qui peut être utile et moyennant une nouvelle version de l’application un peu plus travaillée, Gigaset pourrait obtenir de meilleurs résultats, espérons que c’est dans les tuyaux.
Et puis soyons clairs, si vous souhaitez localiser en permanence et avec précision quelque chose, une voiture, un enfant, une valise, il vous faudra un “Tracker GPS”, c’est-à-dire un engin autonome, embarquant une puce GPS et un émetteur de type GSM qui pourra transmettre ces coordonnées régulièrement sur une sollicitation par SMS.

Nous ne sommes en rien dans les mêmes tarifs et surtout dans la même autonomie de batterie souvent limitée à 24 heures, sauf à être alimenté par un véhicule. Certains modèles à 300€ vous donnent une autonomie de 7 jours.

La pile

Et justement, puisque nous parlons d’autonomie, parlons de la pile contenue dans le G-tag.
Gigaset nous promet une durée de vie d’environ 1 an, ce qui reste à vérifier, mais nous laisse à minima plusieurs mois.

La pile est de type bouton CR 2032 et facilement accessible et remplaçable sous réserve de disposer d’un mini tournevis en étoile adapté.

g-tag-inside2-miniCliquez pour voir en grande taille

L’ouverture du G-tag se fait avec le retrait des 3 vis et de la protection caoutchouc placée au-dessus du circuit.

g-tag-battery-miniCliquez pour voir en grande taille

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *