Le plus grand mensonge sur Internet

« Je suis d’accord avec ces termes et conditions » est le plus grand mensonge sur Internet

 

Deux professeurs de communication ont prouvé ce que nous considérions tous comme trop anecdotique pour être vrai: L’écrasante majorité des utilisateurs d’Internet ne lit pas les Conditions de services et la politique de confidentialité des services en ligne, et les rares qui le font, ne les lisent pas entièrement.

Malgré cela, tous cliquent sur le bouton qui indique «Je suis d’accord avec ces termes et conditions. »

Le test

Pour voir combien de gens lisent ces documents avant de signer pour un service en ligne, les professeurs Jonathan Obar de l’Université d’York et Anne Oeldorf-Hirsch de l’Université du Connecticut ont mis en place un site de réseau social fictif appelé Namedrop:

namedrop

Ils ont invité 543 étudiants à signer sur ce réseau, et ont ensuite demandé de répondre à un sondage qui a posé des questions au sujet de leur interaction avec la politique de confidentialité et les termes de services.

Les deux documents ont été réalisés à partir de versions de documents de LinkedIn, et il fallait pour les lires environ 29 à 32 minutes pour la politique de confidentialité des données et 15 à 17 minutes pour les termes de services.

Pour ces derniers, le formulaire présentait également deux cases à valider dans le but d’autoriser Namedrop à communiquer leurs données à des tiers, y compris des organisations gouvernementales (par exemple, la NSA), et de «céder leur l’ainé de leurs enfants à Namedrop pour accéder au service (piège)».

Les résultats

Voici quelques-uns des résultats de l’enquête:

  • 74% des participants ont sauté la lecture de la politique de confidentialité des données (ils ont opté pour «une adhésion rapide»)

  • Le temps de lecture moyenne (de ceux qui lisent les documents) était de 73 secondes pour la politique de confidentialité 51 secondes pour les Termes de services.

  • 96% des participants ont passé moins de 5 minutes sur la politique de confidentialité et 97% ont dépensé moins de 5 minutes sur les Termes de services.

  • Seulement 15% des participants avaient des préoccupations au sujet des politiques de confidentialité et de services, et seulement 1,7% ont mentionné la clause de donner leur ainé, enfin 2% ont mentionné des préoccupations au sujet du partage des données.

  • Plus de 90% des participants ont dit qu’ils ont utilisé l’option d’adhésion rapide quelques fois ou la plupart du temps.

  • Souvent, les participants ont trouvé la politique de confidentialité et les Termes de services trop long et trop verbeux, et beaucoup considèrent qu’ils ne les lisent pas parce qu’ils sont convaincus qu’ils ne seraient pas en mesure de les comprendre, même si ils les lisaient.

Plus de détails sur le cheminement de la pensée et de la prise de décision des participants sont disponibles dans le document d’origine.

Les chercheurs ont noté que ces résultats sont encore plus décourageants si vous prenez en considération le fit que les participants à l’enquête étaient des étudiants en communication, qui étudient la vie privée, la surveillance et les questions de Big Data en classe.

« Si des étudiants en communication ne prennent pas la peine de lire les politiques de services et conditions, et sont encore moins préoccupés par les implications , il semble probable que le grand public soit encore plus en position d’ignorer ces éléments.

Il est évident que la situation actuelle au sujet des politiques de confidentialité et des Termes de services est un échec pour les utilisateurs, et doit être changée.

………..

Source: Social Science Research Network

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *