Mots de passe 2016 la Cata et des solutions simples

Bon, après la révélation annuelle de la Sté Keeper Security™ concernant les pires mots de passe piratables de l’année 2016, nous allons nous aussi participer à l’amélioration de cette situation catastrophique en matière de sécurité.

 

 

Donc le palmarès relevé par Keeper Security™  est le suivant (extrait):

1. 123456

2. 123456789

3. qwerty

4. 12345678

5. 111111

6. 1234567890

7. 1234567

8. password

9. 123123

10. 987654321

11. qwertyuiop

12. mynoob

13. 123321

14. 666666

 

Bon, inutile de vous dire que pour un hacker, c’est tellement ridicule que ce n’est même pas drôle. Un logiciel de découverte de mots de passe mettra environ 1 minutes pour violer ce genre de protection.

 

Nous savons tous combien il est pénible d’inventer et surtout de mémoriser nos mots de passe, d’autant que nous en avons des dizaines à gérer et que la pire solution est d’utiliser le même sur tous nos sites et outils.

 

Les solutions simples

 

Nous allons vous en indiquer 2.

  • La première est une solution simple et recommandée, qui permet de générer des “meaux 2 pace” suffisamment longs pour limiter les risques et plus simple à retenir.  Elle consiste à utiliser des phrases courtes que vous pourrez facilement mémoriser et d’y ajouter ne serait-ce qu’un chiffre et un caractère spécial.

Par exemple: “machoupinetteneboitjamaissesbiberons1&2”

Ou: “machoupinetteNEboitjamaissesbiberons1&2”

Ce n’est qu’un exemple, à vous de trouver la phrase qui vous convient, mais sachez que si vous ajoutez un ou 2 chiffres et un caractère spécial et que votre mot2path est un peu long comme cet exemple, il faudra de nombreuses heures à un logiciel de piratages pour trouver la combinaison.

 

  • Pour la deuxième, nous allons vous parler d’un outil très connu des amateurs en sécurité, mais nous allons surtout vous parler d’une de ses fonctions parfois méconnue, plus que de son utilisation première.

C’est tout simplement Keepass.

 Et oui, parce que Keepass, même si vous ne l’utilisez pas comme coffre fort pour stocker vos mots de passe (c’est sa fonction première) dispose d’un générateur de mots de passe simple à utiliser et vous permettant de choisir le nombre de caractères et la complexité que vous souhaitez.

Pour ceux qui ne connaissent pas , sachez que ce petit logiciel Open source est gratuit (vous pouvez faire un don), multilingue et tourne sous plusieurs systèmes d’exploitation, dont Linux, Windows ET Android, entre autres.

Pour l’installer sur votre PC ou smartphone, rendez-vous sur le site de Keepass et téléchargez la version souhaitez.

Le site est en Anglais, mais rassurez-vous, le logiciel fonctionnera dans la langue que vous souhaitez, pour peu que vous cliquiez sur le lien “Translations” à gauche de la fenêtre et que vous choisissiez le fichier qui va bien pour la version que vous avez choisie (nous vous recommandons la versions PRO, plus puissante et toujours gratuite (vous pouvez faire un don). Il vous suffira de décompresser ce fichier dans le répertoire d’installation de Keepass.

 

Générateur de mots de passe.

Une fois ce logiciel installé, il vous suffit de choisir le menu Outils puis Générer un mot de passe.

 

Vous pouvez ensuite simplement définir le type de mot de passe que vous souhaitez et sa complexité.

 

Il vous suffit de cocher les cases des éléments que vous souhaitez intégrer, tels que les majuscules, les minuscules, les chiffres, les caractères spéciaux etc.

Choisissez également le nombre de caractères souhaités.

Allez ensuite dans l’onglet “prévisualisation” et choisissez parmi les résultats affichés.

 

Il vous suffit alors de copier le mot de passe choisi et de le coller la ou vous en avez besoin.

 

 

Des mots de passe plus complexes.

 

C’est simple, Open source et gratuit (pensez à un don).

Oui, je sais, vous allez me dire, c’est bien, mais comment je mémorise ces password ??

Et bien c’est simple! C’est justement l’objet de ce logiciel Keepass, qui est un petit coffre-fort pour les stocker, mais ce soir ce n’est pas l’objet de cet article.

Maintenant, si vous êtes nombreux à nous demander des explications sur Keepass, nous y reviendrons.

 

Voila vous pouvez recommencer à boire du lait, plus serein devant votre clavier.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *