Windows Mobile mais que fait Microsoft ?

Mais que fait Microsoft avec sa division mobile ?

A nouveau 7600 suppressions d’emplois dans cette division, confirmées ce jour.

Depuis des années, je m’interroge, en tant que professionnel de l’informatique, sur l’incapacité de Microsoft à développer sa division mobile.

Laissons un instant de coté la problématique hardware, à une époque, celle de Windows phone 6, je ne comprenais déjà pas pourquoi Microsoft n’investissait pas plus sérieusement dans la mobilité, notamment pour les professionnels.

L’avènement de la messagerie aurait du permettre à Microsoft d’assoir Exchange mobile sur les terminaux de l’époque (souvent construits par Compaq), d’autant qu’Exchange disposait déjà de parts de marchés importantes au sein des entreprises.

Au lieu de cela, ils se sont laissés tondre par Blackberry, qui n’a pourtant surfé que sur une solution messagerie au début (efficace qui plus est).

Finalement un jour j’ai rencontré quelqu’un de Microsoft qui m’a expliqué que la division Windows-mobile et la division Windows ne se parlaient jamais.

Ce jour là, j’ai compris. Comment vouliez-vous développer une activité interfaçant les solutions mobiles avec les produits d’entreprise, si elles ne communiquent jamais ensemble.

A titre personnel, je pense que d’énormes erreurs ont été commises par Microsoft, d’abord en “s’installant” chez Nokia, ensuite en rachetant la division mobile de ce dernier.

Microsoft n’a jamais su industrialiser du hardware.

Ok, c’est facile de critiquer, d’autant que Nokia était en difficulté sur cette activité, faute d’avoir assumer le virage du mobile Android et IOS, incroyable quand on connait l’histoire de Nokia dans les années 90, mon premier mobile était un Nokia 1011 en 1993.

Je suis récemment revenu sur Windows Phone via un Lumia 640 XL, j’étais sur Lumia 925 en 2013 et j’en avais gardé un excellent souvenir.

Mon retour sur le 640 m’a permis de retrouver l’excellence de certaines applications telles que la suite Lumia ou les très bonnes applications Here, telle que Here drive+© (Merci Nokia encore une fois) et le portage du GPS Sygic que j’utilise beaucoup sous Android.

Malheureusement, à quelques exceptions prêt, force est de constater que la logithèque s’est fort peu développée depuis 2013.

La part de marché de Windows-phone a été essentiellement portée par Nokia et sa gamme Lumia, mais depuis son intégration chez Microsoft, la multiplication des modèles a semé le trouble.

De plus, je ne vois toujours pas de stratégie professionnelle, ce n’est pas faute d’avoir présenté des solutions logicielles telles que l’intégration des mobiles dans SCCM 2012 et autres passerelles de mobilité, mais coté hardware, blackout pour les pros ? Pas d’image claire pour l’entreprise, à croire encore une fois que les division ne se parlent pas.

Je connais beaucoup d’utilisateurs très satisfaits de leur Lumia, il est vrai que pour les fonctions essentielles, l’environnement est fonctionnel et intuitif, mais sorti des applications classiques (mail, GPS, Chat Twitter, Photos) les manques sont très présents.

Souhaitons à Microsoft de reprendre le dessus avec Windows 10 Mobile, mais construire du hardware et ne pas s’occuper des entreprises ne portera pas Windows-Phone très longtemps.

Attention également à Nokia qui pourra à partir de l’année prochaine fabriquer (ou concevoir et faire fabriquer) des smartphones sous sa marque.

Guy

 

 

2 Comments

  1. Pingback: Windows Mobile mais que fait Microsoft épisode 2 – Techvorace

  2. Pingback: Windows Mobile mais que fait Microsoft épisode 3 (Final) – Techvorace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *