Interdire les firmwares Open-sources sur les routeurs Acte2

 

FCCseal

 

Souvenez-vous, le 30 août 2015 nous nous alarmions sur une décision de la FCC aux états-unis destinée à interdire les firmware open-sources sur les routeurs.

Malgré la mobilisation de grands acteurs de l’internet et de mouvements de défense qui se sont mobilisés, ce que nous craignions tous commence à se produire.

TP-LINK le fabricant de matériels réseau et de routeurs à choisi la solution de facilité en interdisant purement et simplement l’installation de firmware Open-sources sur ces matériels.

 

TL-WR841ND

 

Rappelons les faits.

Sous prétexte d’empêcher les utilisateurs de modifier plus particulièrement les fréquences et les puissances des composants Wifi des routeurs, la FCC exige des mesures des fabricants dans ce sens.

Dans les faits, cela peut être relativement difficile, notamment quand le chip processeur intègre également l’étage radio Wifi.

De plus, le risque est grand de voir certains fabricants éviter de produire des matériels différents pour les états-unis et autre pour le reste du monde.

Ce que nous pensons ici, c’est que l’objectif est bien d’empêcher l’installation de firmware alternatifs dans le but de mettre en place des backdoors et d’éviter leur neutralisation par le remplacement du logiciel.

 

DD-WRT

 

OPEN-WRT

 

 

TOMATOTomato firmware

 

 

Vous pensez que nous sommes un peu paranos, pourtant la FCC n’en est pas à son premier coup.

Même si cette directive n’est applicable (pour l’instant) qu’aux Etats-Unis, c’est une flèche décochée à l’Open-sources que vient de lâcher TP-LINK.

Que faire ?

La directive ne sera applicable qu’à partir du 2 juin 2016, mais elle le sera sur tous les matériels commercialisés à cette date et sur les matériels en stock non vendus (et non conformes).
Si vous êtes motivés par l’acquisition d’un routeur qui supporte des firmwares libres, faites-en l’acquisition rapidement et téléchargez les firmwares sur les sites de vos fournisseurs libres favoris.
Il y a du choix chez ASUS, Netgear ou encore LINKSYS pour ne citer qu’eux.
Relisez notre article sur le WRT-1200-AC par exemple ou nous faisons un test du firmware OpenWRT.
Nous avons d’ailleurs un test de ce routeur avec le firmware DD-WRT dans les tuyaux.

 

WRT+SE4008-EJ Switch-2-mini

 

Défendons l’Open-sources.

 

 

One Comment

  1. Pingback: Interdire les firmwares Open-sources sur les routeurs Acte3 – Techvorace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *