Interdire les firmwares Open-sources sur les routeurs Acte3

Nous vous avons parlé à 2 reprises de la décision de la FCC de brider voire interdire les firmwares open source pour les routeurs

Le 30 août 2015 nous nous alarmions sur une décision de la FCC aux états-unis destinée à interdire les firmware open-sources, malgré la mobilisation de grands acteurs de l’internet et de mouvements de défense qui s’étaient mobilisés.

Le 30 mars 2016 TP-LINK le fabricant de matériels réseau et de routeurs avait choisi la solution de facilité en interdisant purement et simplement l’installation de firmware Open-sources sur ces matériels.

TL-WR841ND

Si à priori TP-LINK n’a pas changé d’avis et bloquera ses firmwares à compter du 2 juin 2016, comme le prévoit la réglementation US et en tous cas sur les matériels livrés aux USA, LINKSYS a, à priori, annoncé qu’il avait mis en place un compromis.

En effet, LINKSYS annonce qu’il a travaillé avec les développeurs de OpenWRT afin de garantir que le firmware Open Source reste compatible avec les matériels, tout en déplaçant la gestion des fréquences WIFI utilisées par le routeur dans une zone de stockage mémoire séparée et qui ne pourrait être modifiée par le firmware. Rappelons que c’est l’objet initial de la demande de la FCC.

C’est une bonne nouvelle de la part d’un fabricant (racheté par BELKIN depuis) qui a toujours été le fer de lance de l’open source (rappelez-vous du WRT 45 si célèbre) et qui soutient la communauté.

 

OPEN-WRTEspérons que ce choix fasse des émules chez les autres fabricants.

 

 

source arstechnica

 

article non sponsorisé

 

One Comment

  1. Pingback: Interdire les firmwares Open-sources sur les routeurs Acte4 – Techvorace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *