TP-LINK Archer C5400X le routeur WiFi le plus puissant du monde

IFA 2017 TP-LINK™ présente officiellement sont nouveau routeur le Archer C5400X, annoncé en février 2017, comme le routeur grand public plus puissant du monde.

 

 

Il faut dire que le C5400X embarque un processeur Broadcom BCM4908 Quad-Core 64Bits à 1.8 GHz. Les 4 puces Broadcom Cortex‐A53 de 28 nm à faible puissance servent l’ensemble des besoins du routeur et du WiFi.

Le Wi‐Fi AC5400 transmet trois bandes séparées pour des débits combinées allant jusqu’à 5334 Mbps : 1000 Mbps en 2,4 GHz et deux bandes en 5 GHz de 2167 Mbps.

Il est bien entendu MU-MIMO 4 X 4 et NitroQAM™, et propose RangeBoost, une nouvelle technologie qui augmente la sensibilité du signal du routeur, ce qui aide les appareils les plus éloignés ou plus faibles à se connecter. Les possesseurs de grandes maisons apprécieront les 8 antennes dédiées.

 

 

 

Coté LAN, ce ne sont pas moins de 8 ports Ethernet Gigabit qui servent le réseau, et qui plus est ils proposent la nouvelle technologie « Link Aggregation » qui comme sont nom l’indique agrège 2 ports pour offrir une liaison 2 Gbps. Une technique en général réservée aux routeurs professionnels, idéal pour un NAS.

Le C5400X propose également un  stockage interne de 16 Go, disponible pour les utilisateurs afin d’y stocker ou de partager des fichiers sans besoin supplémentaire, le tout parfaitement protégé par le Firewall réseau.

Bien entendu, 2 ports USB 3.0 sont disponibles pour plus de stockage.

 

VPN, sécurité et performances

Pour permettre un VPN crypté performant, le C5400X dispose d’une unité de cryptage dédiée. Cette SPU assure un chiffrement efficace et à grande vitesse, tout en déchargeant le processeur central de cette charge de traitement et lui permettant de garder sa vitesse de fonctionnement.

 

 

 

Configuration simplifiée

Le C5400X propose une connexion Bluetooth® permettant de connecter directement et facilement un smartphone via l’application Tether, afin de configurer votre réseau WiFi en toute facilité dès le démarrage.

On le voit, TP-LINK n’a pas hésiter à équiper ce nouveau routeur des dernières technologies afin de lui permettre d’offrir à tous les utilisateurs les performances d’un réseau qui, comme on dit chez nous « envoi du pâté« .

Attendu en fin d’année (un beau cadeau de Noël)  aux alentours de 300€, les amateurs de performances apprécieront, et nous nous ferons un plaisir de tester cet engin dès que possible.

 

Caractéristiques techniques

Processeur Broadcom 1.8GHz 64‐bit quad‐core

Wi‐Fi AC5400 Tri‐Bande = débit total 5334 Mbps, dont 1000 Mbps en 2.4 GHz et 2x 2167 Mbps en 5 GHz
RangeBoost
VPN
8 antennes Wi‐Fi externes
16 Go de stockage
Lien d’agrégation ethernet
8 ports Gigabit LAN
Bluetooth
Smart Connect
2 ports USB 3.0
Technologie MU‐MIMO / Beamforming / NitroQAM™
Contrôle Parental
Accès réseau Invités
Application mobile (Android ou iOS) TP‐Link Tether pour vérifier son statut réseau et ajuster les paramétrages Wi‐Fi
Serveur VPN
tpCloud pour la mise à jour automatique du firmware
Compatible Wi‐Fi 802.11ac et 802.11a/b/g/n
Compatible IPv6 (Protocole Internet Version 6)

 

 

 

2 Comments

  1. Will

    Mouais …

    « ils proposent la nouvelle technologie « Link Aggregation » qui comme sont nom l’indique agrège 2 ports pour offrir une liaison 2 Gbps ». Vous savez que ça se fait depuis des années chez Cisco et chez Aruba (ex-HP) pour ne citer que les plus connus ? Et pas que sur 2 ports (voir le terme ‘Etherchannel’ sur un moteur de recherches).

    On essaie de faire avaler à un ‘gamer’ que ce machin est exceptionnel. Tout pro du réseau doit bien se marrer en voyant ce truc… Le réseau, c’est avant tout là pour communiquer de manière la plus fiable possible, le plus rapidement possible et savoir se faire oublier (donc maintenance minimale, jamais de reboots par exemple).

    En tout cas, je ne suis pas prêt d’échanger mon 3702 (point d’accès wifi), mon 1941 (routeur WAN) et mes 2960CG (switches) par ce … jouet 😉

    1. Guy

      Bonjour,

      oui l’agrégat de ports (IEEE 802.1AX.) ou le failover sur les serveurs, les routeurs ou les switchs n’est effectivement pas nouveau, loin de là.

      Mais il s’agit là d’une offre « grand public » et c’est bien sous ce terme que le constructeur le présente, l’utilisateur lambda ne souhaite pas se lancer dans de la configuration à outrance.

      Là, le but est simplement de proposer un link rapide vers un NAS déjà équipé en conséquence, ou un gamer dont le PC est lui également équipé.

      Et puis cet engin ne fait pas que ça, le WiFi TP-link est en général très efficace.

      Mais on vous rejoint, du matériel pro est souvent plus performant (et plus cher).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *